Qu'est-ce que le soin rebozo ?

Qu’est-ce que le soin rebozo ?

Commençons par le commencement, avec une définition simple : 

Qu’est-ce qu’un Rebozo ?

Le Rebozo est un long tissu (environ 2,5 mètres sur 70 cm), un châle traditionnel aux tissages et aux couleurs variés, fabriqué principalement en coton, en laine et en soie et porté par les femmes au Mexique et au Guatemala. Le tissage d’un rebozo traditionnel peut prendre de trente à soixante jours.

=> Pour les sportifs, découvrez nos meilleurs produits de sport ici sur ce site de fitness !

Un rebozo est tissé à la main sur un métier à tisser, les derniers rangs de trame étant tissés et fermés à la main.

Cousu et cousu à la main : un travail difficile et précis réalisé exclusivement par des femmes formées, de véritables artisans.

Seules des femmes spécialisées, de véritables tisserandes, sont capables d’effectuer ce travail difficile et minutieux.

Le jour de sa ménarche, une femme reçoit en cadeau un rebozo, qui se transmet généralement de femme en femme au sein d’une même famille. Il s’agit d’un article courant de la vie quotidienne qui remplit diverses fonctions : châle, jupe, tissu pour le transport de marchandises et, dans le cas du portage, également comme écharpe pour porter les enfants. Il est possible que vous l’ayez déjà vu sur Frida Kahlo.

Depuis peu, le soufre en poudre et ses vertus intéressent de plus en plus de personnes pour prendre soin de sa peau. Découvrez-en plus dans notre article !

Comment l’utiliser, pourquoi l’utiliser et quand utiliser un Rebozo ?

Les sages-femmes mexicaines traditionnelles, connues sous le nom de parteras, la portent comme un vêtement et l’utilisent pour diverses raisons depuis les temps anciens, et elles le font en utilisant une technique connue sous le nom de « Manteada », qui se traduit par « bouger avec la couverture ».

La « Manteada » est une séquence de mouvements caractérisée par un toucher doux et agréable dans le but de calmer la dame et de restaurer la conscience intérieure et la confiance en soi.

Le rebozo est un instrument incroyablement précieux et adaptable dans les mains des sages-femmes, et il est utilisé pour diverses fonctions.

pour favoriser le placement idéal du fœtus tout au long de la grossesse, du travail et de l’accouchement ; pour améliorer la libération hormonale physiologique chez la mère et l’enfant, ce qui permet un travail plus efficace et un accouchement plus doux de la phase prodromique à la période expulsive ; encourager les postures libres et « mobiles » de la mère tout au long du travail et de l’accouchement ; permettre la relaxation de la mère en attendant la césarienne ; limiter l’inconfort au cours du travail, favorisant le bien-être maternel et fœtal ; éliminer les distractions externes (lumières, bruits, sons…) en étant enroulé autour de la tête et tenu doucement avec les mains, couplé à une visualisation, diminuant l’anxiété, la tension et la création d’hormones de stress.

Fournir à la nouvelle maman l’assistance appropriée tout au long de la puerpéralité pour favoriser la « fermeture ». Le rebozo permet de conclure symboliquement l’ère de la grossesse et d’entrer dans la phase de la maternité à travers la cérémonie de la « Cerrada », la fermeture du ventre, en « fermant » la mère après la grande ouverture de la naissance.

Je voudrais insister tout particulièrement sur ce point car il est crucial, surtout après l’accouchement, où l’on a une tendance naturelle à oublier la mère pour se concentrer uniquement et presque totalement sur le nouveau venu.

En revanche, si vous êtes une grande sportive. Le soin pour le corps pendant le sport diffère du soin rebozo !

Retrouver de l’énergie avec le Rebozo 

Célébrer la fin de la grossesse permet de retrouver son énergie, de se sentir à nouveau complet et de se lancer dans la vie de parent avec un nouvel élan.

En outre, pendant la grossesse, le corps de la femme subit plusieurs changements et « s’ouvre », notamment au niveau des hanches, et cette ouverture persiste après l’accouchement. La sage-femme utilise le rebozo pour confiner et recomposer les organes, les tissus et les os après un bain nettoyant et apaisant aux herbes et à l’eau chaude. En outre, les hanches, le bassin et le périnée sont des régions du corps où les traumatismes non résolus et les émotions profondes peuvent se loger, provoquant des blocages et des douleurs abdominales, pelviennes et vertébrales.

C’est l’occasion pour la nouvelle maman d’évacuer ses émotions et ses tensions, d’être choyée et massée, de retrouver de l’énergie et un sentiment de bien-être, de se reposer et de se sentir choyée.

Un moment pour la mère de se connecter à son enfant et de réfléchir à son nouveau rôle de mère. Une chance pour la sage-femme de passer du temps avec la mère, en la nourrissant physiquement et spirituellement et en respectant son corps et ses os « sacrés ».

La tête, les épaules, le dos, l’abdomen, le bassin, les cuisses, les jambes et les pieds sont tous enveloppés dans le Rebozo.

Il sert également de support pendant le travail et l’accouchement, comme un tissu ou une corde que la femme peut saisir et à laquelle elle peut s’accrocher pendant les poussées expulsives.

Le toucher et le massage de la sage-femme, ou de celle qui soutient la mère, étaient une composante fondamentale des soins maternels dans le monde entier avant la médicalisation de l’accouchement et l’utilisation excessive d’outils, d’instruments et d’examens. En l’absence d’échographie et de cardiotocographie, la sage-femme ne pouvait aider la femme qu’avec ses mains.

Les mains et le toucher sont toujours au cœur des soins holistiques de la mère, et les sages-femmes les utilisent comme principal outil diagnostique et thérapeutique pendant la grossesse, le travail, l’accouchement et les soins post-partum. En outre, le massage et le toucher affectueux pendant l’expérience parentale contribuent au développement corporel, émotionnel, psychologique et spirituel de la nouvelle mère.

Rebozo permet à une femme d’être « choyée » à la fois pendant la grossesse et pendant la période post-partum.

Nous revenons sur le fait que le toucher est essentiel, même pendant la période prénatale ; voyons cela de plus près.

Le rebozo, qui est un foulard très solide, enveloppe et enlace profondément les régions qui ont besoin d’écoute, de confinement et de soins. Ensuite, en utilisant la technique de la « manteada », on peut soit les masser et les soigner, soit simplement les confiner.

Cette technique peut être utilisée pour soulager les tensions musculaires et faciliter la mobilité du bassin tout au long de la grossesse ; elle peut être utilisée pour contenir la douleur et corriger les mauvaises positions du fœtus pendant le travail ; et elle peut être utilisée pour fournir une fermeture et un confinement physique, mental et énergétique pendant la puerpéralité.

Si ça ne vous suffit pas, vous pouvez vous tourner sur de l’huile de coco pour dents ! Elle permettra de rafraichir votre haleine tout en se sentant bien intérieurement.

En attendant, si vous voulez en savoir plus sur le soin rebozo , tournez vous sur cette vidéo :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page